Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2015

Noël BONNIEU et le football Féminin.

affiche recrutement filles FCBA 20152016.jpg

Il est particulièrement stimulant pour un Citoyen, de participer à l'élaboration puis à l'édification d'un projet.

J'ai découvert le football Féminin alors que j'étais jeune arbitre de Ligue; au niveau Régional, puis au niveau National en arbitrant l'équivalent de l'actuelle 2ème Division Nationale.

Déjà, j'avais été touché par la spontanéité du jeu et les qualités techniques de plusieurs joueuses, de Gujan Mestras, de Arlac, de La Rochelle... Et certainement d'autres dont je n'ai plus le souvenir maintenant...

J'avais gardé l'idée de m'investir un jour dans ce football de l'autre pôle de l'humanité,et c'est suite à l'initiative de Sylvie  ancienne joueuse de Gujan Mestras, aujourd'hui Dirigeante du FCBA, que l'idée de créer à nouveau une équipe Féminine de niveau Régional, à fait que j'ai commencé à porter le combat au sein du Comité Directeur.

Il fallait trouver le Technicien pour encadrer cette future équipe, c'est Fabrice Plantey, dont son propre père avait été un de mes Dirigeants dans ma jeunesse de joueur au Football Club Testerin, qui accepta la proposition de Sylvie.

Malheureusement si les idées sont souvent fertiles, leur réalisation concrète trouve toujours moins de volontaires pour faire le travail de terrain... Et Fabrice Plantey s'est rapidement retrouvé bien seul...

J'ai décidé de venir l'aider en fin de saison 2013/2014, puis sur l'ensemble de la saison 2014/2015.

Le travail réalisé par ce Technicien a été remarquable, faisant indéniablement progresser le Groupe, devenu une référence pour le football Féminin sur le District.

Une première participation en Championnat Promotion d'Honneur à 11 en Ligue, avec un apprentissage difficile mais où les joueuses ont démontré des qualités humaines surprenantes; en effet, quasiment en infériorité numérique sur toute la saison, disputant même des matches à 10 contre 14, elles n'ont jamais baissé les bras... Ainsi qu'une victoire en Coupe du District après avoir déjà été Finaliste la saison précédente, pour récompenser les efforts fournis.

Il ne s'agit donc plus que de football au sens sportif du terme, mais de jeunes femmes qui veulent montrer que l'humilité, le travail, l'esprit d'entraide et de camaraderie, sont des notions qui peuvent être valorisées au delà du seul cercle Masculin.

Le Groupe continue à s'étoffer, avec de nouvelles joueuses; la mise en place d'une seconde équipe en U17, pour permettre aux jeunes filles qui le souhaitent de ne plus être obligées de jouer avec des garçons; le recrutement d'une jeune joueuse en Contrat Service Civique; l'arrivée d'un préparateur physique; les prises de responsabilités d'une joueuse et d'une ancienne joueuse dans l'encadrement de la Section Féminine du FCBA.

Malheureusement, et si de notre côté, notre démarche est saine et vise à développer l'essor du football Féminin sur la Bassin d'Arcachon, en créant des vocations pour trouver de nouvelles joueuses et nous l'espérons des Dirigeantes et des Techniciennes, d'autres, plus fainéants et obnubilés sur leur petit nombril, préfèrent tenter de débaucher des joueuses chez le voisin, plutôt que d'en recruter de nouvelles; messages téléphoniques, SMS, contacts sur les réseaux sociaux... Aucune de nos joueuses n'a cédé à ces manoeuvres pitoyables, mais par contre certaines recrues qui avaient souhaité nous rejoindre ont changé d'avis, sur la base d'informations erronées distillées par ses recruteurs/fossoyeurs d'un jour...

Je peux maintenant l'affirmer y résidant... Ce n'est pas de l'usine de Facture que vient l'odeur la plus désagréable...

Maintenant place au jeu, et vive le Football Féminin au FCBA !

 

 

 

 

12/07/2015

Congrès du Parti Radical de Gauche

Bourgeoi.jpg

Le Congrès du Parti Radical de Gauche se déroulera les 18,19 et 20 Septembre à Montpellier.

Certains évènements de ces derniers Mois, visant à déboulonner plusieurs de nos élus nationaux, voire, d'en empêcher d'autres d'accéder au Sénat (par exemple en Eure et loir) confirment qu'en politique, il vaut mieux se méfier de "ses amis" que de ses adversaires...

Quelques trahisons vénales et de trop nombreuses Fédérations dirigées par une poignée d'élus surtout obnubilés par leur cas personnel et non l'intérêt de notre famille politique... Et on en arrive à ne plus avoir de lisibilité auprès de nos Concitoyens alors que le message politique des Radicaux existe, encore faut-il le porter tout au long de l'année, et ne pas le dévoyer à la première occasion.

Il m'a semblé important de répéter aujourd'hui que si les Radicaux aspirent (pour le plus grand bien de la Res Publica) à jouer à nouveau un rôle politique d'importance en France, cela ne pouvait passer que par le respect par tous les militants et élus du PRG, de la Doctrine Radicale.

Car que se passe-t-il concrètement à Gauche depuis 1972, sinon un appauvrissement des différentes formations politiques ?

Or cet appauvrissement n'est pas que l'oeuvre d'un PS hégémonique, il est aussi le fait de nos propres reniements.

Les valeurs que doivent porter les militants et élus Radicaux restent parfois au vestiaire pour ne pas compromettre des ambitions pour un Mandat ou une Fonction... Le résultat est que notre message est porté par saccades, sans parler des "petites phrases" et autres coups bas qui n'épargnent pas les rangs des Radicaux.

J'ai donc décidé de soutenir une contribution qui sera présentée au Congrès, réaffirmant notre doctrine "adogmatique", basée sur le solidarisme,  le progressisme,  le républicanisme, et la laïcité.

Que la parole circule.

20/05/2015

Le FCBA est en deuil

Robert.jpg

Robert FINARDI appartenait à cette espèce en voie de disparition appelée "Bénévole"; malgré le combat difficile qu'il menait depuis de nombreux Mois contre la maladie, il ne se plaignait pas et faisait en sorte d'être présent "à son poste", aux frites comme aux grillades, huîtres et autres saveurs dont il savait nous faire profiter avec sourire et gentillesse malgré la douleur.

J'ai eu l'honneur de le rencontrer la première fois lors de l'été 1985, alors que j'étais saisonnier au District (ancêtre de la COBAS); il était entier, et m'avait ému en me parlant du racisme qu'il avait connu étant jeune en tant que "Rital"...

Robert donnait beaucoup et demandait peu, il avait de l'humour et lorsqu'il prenait un engagement savait s'y tenir.

C'est une lacune au sein de notre jeune Club, que de ne pas savoir récompenser nos bénévoles, car le réflexe de certains Dirigeants, reste de ne penser "qu'aux têtes" et malheureusement, peu souvent "aux bras".

La soirée de Samedi, avec notre dernier match de CFA2 à la maison, sera morose, sans saveur, car il manquera à l'appel.

J'espère que les joueurs de l'équipe fanion porteront un brassard Noir, c'est la moindre des choses.

 

Adieu Robert.